Le thé Matcha

Dernière mise à jour : 16 mars

par Kevin le geek gourmet

Nous connaissons tous les thés en feuilles (roulées en boules, pliées aiguilles, pliées en torsades, …) mais il existe aussi une forme moins répandue : Le thé réduit en poudre !

Le thé matcha connaît une vive popularité, avec les émissions de cuisine qui en ont fait un incontournable des pâtisseries et autres douceurs. Mais le connaît-on vraiment finalement ?

D’où vient-il ? Qu’est ce qui le rend si spécial ? Comment le préparer ? Autant d’énigmes que nous allons essayer de résoudre...


Avant d’être partout en cuisine, dans des sodas ou même en cosmétique, l’histoire du matcha commence au XVIème siècle au Japon. Il est au centre de la célèbre cérémonie du thé, mais nous reparlerons de cette cérémonie dans un autre article.

Pour obtenir cette précieuse poudre il nous faut remonter au théier, le Camélia Sinensis. Les feuilles de ce dernier sont couvertes plusieurs semaines avant la cueillette, c’est ce qu’on appelle « des thés d’ombres ». Les feuilles, ainsi couvertes, développent une couleur verte intense et un gout moins amer. Une fois récoltées les feuilles sont séchées et broyées.

L’étape de broyage va différer en fonction de la qualité et de l’usage voulu du thé. Par exemple les thés destinés à la cuisine sont souvent des mélanges de différentes origines, issues de récoltes moins fine (en fin d’été) et sont broyés à la centrifugeuse ; idéal pour la pâtisserie, milkshake






Pour s’initier à la dégustation, certain Matchas sont également broyés à la centrifugeuse mais issus de récoltes plus printanières (Ex : Notre thé Matcha Uji ou nos sticks de Matcha). A boire en boisson chaude ou froide voir en latte.






Enfin il existe des matchas dit « de cérémonie » qui sont destinés aux personnes souhaitant approfondir leur découverte. Ces thés souvent issus d’un seul jardin, récoltés entre mars et mai «récoltes de printemps» et broyés à la meule puis tamisés.

Manufacture de la feuille offre une tasse plus subtile à la saveur « Umami » plus présente, en revanche elle ne peut se faire qu’en quantité limitée, c’est le cas de notre thé Matcha « Minami Yamashiro ».



Une fois qu’on a choisi son thé, comment peut-on le préparer ?


A la tasse :

Prendre environ 1.5g de Matcha, soit 1 à 2 spatules en bambou (ustensile traditionnel le Chashaku).

Tamisez le thé dans votre bol, de préférence un bol large à fond plat. (Récipient traditionnel le Chawan).

Remplissez d’eau à 75°c la moitié du bol. Fouettez le mélange avec un petit fouet en faisant un mouvement en « W » d’abord au fond puis en surface, jusqu’à obtention d’une fine mousse et une texture épaisse. (Ustensile traditionnel le Chasen). A l’issue rajouter un complément d’eau puis dégustez.




En Cuisine :

Si vous souhaitiez le cuisiner voici nos recettes lyonnaises à base de thé matcha :

Les crêpes au Matcha, Les Financiers Matcha-Framboise, La pâte à tartiner au Matcha ou encore les madeleines citron-matcha


Voilà nous en savons plus sur le thé Matcha. Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur la cérémonie du thé Japonaise c’est par ici !


 

#dammannfrereslyon #dammannfreres #dammann #mypresquile #lyon #lyonjacobins #jacobins #bellecour #lyonlumiere #lyonmonplaisir #monplaisir #supportyourlocal #tealover #teatime #teaaddict #instatea #blacktea #thénoir #greentea #thevert #infusion #nature #thenature #testéetapprouvé #matcha

171 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout